Mosaert produit le nouveau clip de Yael Naim, « Coward »

yannick 2 décembre 2016 0 1 619 views
Mosaert produit le nouveau clip de Yael Naim, « Coward »

Nouveau défi pour Mosaert, réaliser le clip d’une autre artiste:

C’est David Donatien, producteur de Yael Naim, qui a contacté Stromae pour réaliser le clip de cette chanson après avoir vu cette vidéo où Paul répondait à la question de « Quelle est la dernière chanson à t’avoir fait pleurer? ». Il a alors répondu « Coward »,  qui est l’un des titres les plus émouvants de l’album « Older » de Yael Naim parru en 2015. C’est alors quelques temps plus tard que Stromae leur a répondu positivement, pour réaliser ce clip.

Paul Van Haver, David Donatien, Luc Junior Tam, Yael Naim et Martin Scali. (© Konbini)

Paul Van Haver, David Donatien, Luc Junior Tam, Yael Naim et Martin Scali. (© Konbini)

Paul, diplômé d’une école de cinéma bruxelloise se fait entourer de son frère Luc Junior Tam, directeur artistique du label Mosaert et de Martin Scali, un réalisateur connu pour ses collaborations avec Wes Anderson.

Pour élaborer ce clip, le quintuor composé de Paul Van Haver, Luc Junior Tam, Martin Scali, Yael Naim et David Donatien ont choisis mettre en scène l’histoire d’une femme âgée qui refuse de se confronter au temps qui passe et n’accepte pas les changements physiques qui se produisent. La femme en question, ancienne super-héroïne, vis désormais seule doit définitivement abandonner son costume  de super-héro pour intégrer une maison de retraite.

Lors d’une interview pour le magazine Nowness, les réalisateurs se sont expliqués sur cette mise en scène:

Choisir un super-héros comme personnage principal nous a permis d’aborder l’antithèse de la lâcheté, parce que par définition un super-héros n’est jamais un lâche. Cela nous a également permis de nous en tenir à l’écriture de Yael Naim, qui évoque le sentiment de lâcheté que nous pouvons tous éprouver quand nous sommes confrontés à des étapes sérieuses dans nos vies.

La vidéo questionne le sentiment de lâcheté, illustré par le refus de notre héroïne d’accepter sa propre réalité qui l’oblige à entamer une nouvelle étape dans sa vie. Elle remet aussi en question la mince ligne subjective qui sépare le courage de la lâcheté et vice versa. Dans quelle mesure peut-on considérer son acharnement comme un courage? Ou est-ce simplement la peur de l’avenir?« 

Paul a profité du moment pour répondre aux questions du magazine “Les Inrocks” à propos de sa sortie du personnage de « Stromae » et de son succès monstrueux depuis fin 2015:

« Je me suis fait des nuits de stress avec le clip. Ce n’est pas les vacances, mais le rythme est beaucoup plus sain, je prends plus de distance. C’est un vrai plaisir de retravailler de manière plus raisonnable. Rien ne me manque d’avant, sauf peut être les rencontres humains. Chanter, j’en ai pas du tout envie. Mais de la musique, je n’arrête pas d’en faire. Avec Yael, on va essayer des choses en studio. J’ai envie d’écrire de composer, mais un peu plus dans l’ombre. continuer le travail qu’on a déjà fait pour moi, mais le faire pour d’autres. C’est la ligne pour les quelques années à venir. »

Découvrez sans plus tarder le clip de Coward, et quelques photos du tournage:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

<

p style= »text-align: justify; »>